Lyon, capitale mondiale de la gastronomie

Lyon, capitale mondiale de la gastronomie

Vous aimez la charcuterie, les pâtisseries généreuses et le bon vin ? Dans ce cas un séjour à Lyon s'impose !...


Vous aimez la charcuterie, les pâtisseries généreuses et le bon vin ? Dans ce cas un séjour à Lyon s'impose ! Des Mères Lyonnaises aux bouchons, la gastronomie lyonnaise n'a jamais cessé d'évoluer pour ravir les grands gourmands que nous sommes.

L'histoire de la cuisine lyonnaise

C'est à partir de 1930 que la renommée de la cuisine lyonnaise, généreuse et abordable, commence vraiment à s'étendre en France et à l'étranger. La ville créera d'ailleurs plusieurs manifestations sur le thème de la gastronomie comme les Journées de la Cuisine Lyonnaise (anciennement semaine gastronomique) et la construction du Palais de l'alimentation lors de la Foire de Lyon de 1934. Cette mise en avant de la cuisine locale a d'ailleurs si bien marché qu'en 1935 le critique culinaire Curnonsky donne à la ville le titre de "Capitale Mondiale de la Gastronomie". Vous l'aurez compris, la cuisine lyonnaise, fière de sa qualité et de sa simplicité, n'a rien à envier à celle du Sud-Ouest. Mâchons, "cochonaille lyonnaise" (grattons), saucissons, rosette et autres plats à base de porc, fromages comme le Saint-Marcelin, vins tels que les Coteaux de Lyon et même confiseries comme le coussin de Lyon font de la cuisine lyonnaise un ensemble riche de plats traditionnels qui mettent en avant les produits du terroir.

Chef à domicile Lyon, quenelles

La quenelle, plat phare de la cuisine lyonnaise

Comment parler de cuisine lyonnaise sans évoquer celles qui ont créé la plupart des traditions culinaires de la ville : les Mères Lyonnaises. Ces cuisinières hors pair ont d'abord travaillé pour de grandes familles bourgeoises avant de se mettre à leur compte et de lancer leurs restaurants avec des plats qui sont encore cuisinés de la même manière aujourd'hui. N'oublions pas les célèbres bouchons lyonnais, restaurants où l'on peut déguster des spécialités de Lyon en parallèle des nombreux restaurants gastronomiques étoilés comme ceux du fameux chef Paul Bocuse.

Top 7 des spécialités lyonnaises à déguster

  • Les bugnes : si vous aimez les pâtisseries, ces petits beignets sucrés sont faits pour vous,
  • Le coussin de Lyon : à base de pâte d'amande et de curaçao, ces bonbons typiques de Lyon sont inscrits à l'inventaire du Patrimoine National des Spécialités de France,
  • La tablier de sapeur : il s'agit d'un morceau de gras double pané cuit au bouillon et mariné au vin blanc, un met surprenant mais délicieux,
  • Les cardons : ce légume ancien très riche en calcium, potassium et magnésium peut être cuisiné de nombreuses manières (il est délicieux en gratin),
  • Le poulet Célestine : ce plat de poulet sauté aux champignons tient son nom de Célestine Blanchard dont le créateur de la recette était amoureux et qu'il a d'ailleurs réussi à séduire grâce à ce plat,
  • La cervelle des canuts : ne vous laissez pas refroidir par son nom, cette appellation un peu étrange vient du fait que les canuts (ouvriers de la soie) n'avaient pas assez d'argent pour s'acheter de la cervelle d'agneau et mangeaient à la place ce fromage battu aromatisé accompagné de pain ou de pommes de terres,
  • La tarte aux pralines : cela ne fait étonnamment pas longtemps que cette tarte à la belle couleur rouge fait partie des spécialités lyonnaises et pourtant à la seule vue de sa garniture de crème et de pralines roses on pense tout de suite à Lyon.

Tarte aux pralines roses de Lyon

Si vous voulez déguster ces plats sans avoir à les mitonner vous-même ou sortir au restaurant, faîtes appel à un chef à domicile sur Lyon. Les cuisiniers du réseau proposent plusieurs menus lyonnais traditionnels cuisinés chez vous avec des produits locaux et de saison. Vous profiterez ainsi d'un repas détendu sans passer votre temps en cuisine. D'un autre côté si vous aimez cuisiner et que vous souhaitez découvrir de nouvelles recettes, vous pouvez aussi suivre un cours de cuisine à domicile sur Lyon et apprendre les bases de la cuisine ou comment concocter des plats typiques de la ville.

5 anecdotes insolites sur Lyon

  • Le plus vieux bouchon Lyonnais, le Garet, situé près de l’hôtel de ville était un lieu souvent fréquenté par Jean Moulin. Il avait l'habitude de s'installer à une table près de la fenêtre pour surveiller la venue de la Gestapo. On dit même qu'il y aurait mangé pour la dernière fois juste avant son arrestation le 21 Juin 1943,
  • La papillote, bonbon phare des périodes de fête, a vu le jour à Lyon en 1790. Un confiseur appelé Papillot remarqua un jour que son apprenti lui volait régulièrement quelques chocolats et les enroulait de petits mots d'amour pour les donner à sa fiancée. Papillot reprit cette idée (après avoir renvoyé son apprenti) et remplaça les mots doux par des blagues et des rébus, la papillote était née,
  • La marque Panzani qui produit notamment des pâtes n'a rien d'italien, le siège social de l'entreprise ainsi que la majorité de ses points de production se trouvent à Lyon et dans sa région. Le logo, les couleurs de la marque et les publicités qui rappellent l’Italie font entièrement partie de sa stratégie marketing. Comme quoi il ne faut pas toujours se fier aux apparences...
  • Il existe plusieurs suppositions sur la signification du Y de Lyon, pour certains il ferait référence à la Sainte Trinité (le Père, le Fils et le Saint-Esprit), pour d'autres il symboliserait le Rhône et la Saône longeant la ville avant de se rejoindre, formant ainsi un Y,
  • Selon la légende, le crocodile qu'on peut voir aujourd'hui empaillé dans le musée des Hospices Civiles de Lyon se serait échappé d'un bateau à Marseille et serait arrivé jusqu'à Lyon en remontant le Rhône. Il aurait alors élu domicile sous le pont de la Guillotière où il aurait renversé plusieurs bateaux et dévoré leurs passagers avant d'être abattu par deux condamnés à mort en échange de leur liberté.

Maintenant que vous connaissez Lyon un peu mieux, il ne vous reste plus qu'à venir y déguster les spécialités locales pour vous faire votre propre idée de la cuisine de la "capitale mondiale de la gastronomie". Bon appétit !

Partager :

Écriture et gastronomie, quoi de mieux pour créer des articles appétissants ? Pour moi qui aime les deux et qui étudie la communication web, c'est en tout cas un plaisir de les écrire !

COMMENTAIRES

RÉPONDRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *