Le gateau goutte d’eau : la tendance minimaliste venue du Japon

Le gateau goutte d’eau : la tendance minimaliste venue du Japon

Vous ne vous êtes jamais extasié devant la beauté d'une goutte d'eau en vous demandant quel goût elle aurait avec un...


Vous ne vous êtes jamais extasié devant la beauté d'une goutte d'eau en vous demandant quel goût elle aurait avec un peu de sucre ? Non ? Personne ? Eh bien vous auriez dû, car le Japon est de retour avec un gâteau complètement fou : le gâteau goutte d'eau (mizu shingen mochi) ou raindrop cake. Symbole parfait de la dimension minimaliste de l'art de vivre japonais, ce gâteau de riz à la composition particulière est la copie parfaite d'une goutte d'eau et fait fureur au Japon. la recette a même été reprise à New York par le chef japonais Darren Wong.

gâteau goutte d'eau

Comment tient-il en place ?

On se doute bien qu'à moins que la gravité terrestre ait soudainement disparu, ce gâteau ne peut pas être fait que d'eau. En effet, bien que le mizu shingen mochi soit composé en grande partie d'eau, il contient également de l'agar-agar, un produit gélifiant qui le fait tenir sous cette forme particulière. "Mais un gâteau à l'eau, ça n'a pas de goût", si vous le mangez nature, c'est sûr que vous risquez de le trouver fade, c'est pourquoi ce gâteau se déguste avec des accompagnements. Ainsi, le raindrop cake se sert en général avec de la farine de germes de soja torréfiées au goût de noisette, et de sirop de sucre brun. Mais le plus important c'est de ne pas sentir de gélatine, il faut avoir l'impression de manger de l'eau, un équilibre très précis doit donc être atteint entre les deux ingrédients principaux. Comme le dit le créateur de ce mochi un peu spécial : «C’est une goutte de pluie légère, délicate et rafraîchissante faite pour votre bouche». Mais attention, un gâteau goutte d'eau ça se mérite, vous n'aurez que 30 secondes pour le déguster avant qu'il ne se liquéfie en un clin d’œil.

Gâteau goutte d'eau et accompagnements

Un dessert modulable

Si ce gâteau vous semble trop simple, il existe également quelques modulations à la recette. Vous pouvez par exemple y incorporer des fruits pour donner l'impression d'avoir une fraise ou une framboise emprisonnée dans une goutte d'eau. Il faut être honnête, niveau visuel on se croirait dans un film de science-fiction ! Malheureusement ces mochis du futur ne sont vendus qu'au Japon et à New York, mais rien ne vous empêche d'essayer d'en faire vous-mêmes.

Sur ce, la brigade vous souhaites bonne chance dans la confection de votre goutte d'eau et si jamais vous allez au Japon ou au marché de Smorgasburg à Brooklyn, n'hésitez pas à goûter le raindrop cake !

Partager :

Écriture et gastronomie, quoi de mieux pour créer des articles appétissants ? Pour moi qui aime les deux et qui étudie la communication web, c'est en tout cas un plaisir de les écrire !

COMMENTAIRES

RÉPONDRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *