Guide de survie du repas de Pâques

Guide de survie du repas de Pâques

Pâques arrive, les enfants sont heureux, tout le monde se prépare à se régaler de chocolats et à se réunir autour...


Pâques arrive, les enfants sont heureux, tout le monde se prépare à se régaler de chocolats et à se réunir autour d'un bon repas. Mais il faut bien que quelqu'un le fasse ce repas et quand on attend une douzaine d'invités, la tâche devient vite plus difficile que prévue... Dans notre grande bonté nous partageons donc avec vous notre petit guide de survie spécial repas de Pâques pour trouver des idées de menus de Pâques, mais aussi des astuces pour animer votre réunion de famille.

Étape 1 : choisir un menu qui plaise à tous

Pas facile de satisfaire tout le monde au repas de Pâques. Avec la cousine qui est végétarienne, le grand-père qui ne jure que par le gibier, l'arrière grand-tante qui ne supporte pas le gluten et le petit dernier qui déteste les légumes, on en vient vite à s'arracher les cheveux. Voici donc quelques petites idées pour contenter toute la famille sans passer trois jours en cuisine :

  • Pourquoi ne pas donner une petite touche de modernité à ce repas en le transformant en cocktail dînatoire ? Préparez des bouchées avec et sans viande, des clubs sandwich, des mini quiches ou des verrines et vous pourrez ainsi varier les plaisirs en fonction des goûts de chacun. Encore mieux, vous et vos invités n'auront pas à rester cloués à table toute l'après-midi, votre repas de Pâques n'en sera que plus convivial,
  • Si vous voulez éviter la viande, les tartes et les tourtes sont vos amies ! Une tourte aux pommes de terre ou aux épinards, une tarte au chèvre et à la tomate, une tarte aux asperges ou bien une pizza maison aux légumes de saison vous permettront de contenter vos amis végétariens et réconcilieront les enfants avec les légumes. Pour les intolérants au gluten, vous pouvez trouver tout un tas de recettes de pâtes à tarte adaptées,
  • Pour vous faciliter la vie, vous pouvez aussi faire appel à un chef à domicile ! Les cuisiniers du réseau Invite1chef.com vous proposent un large choix de menus de Pâques qu'ils viendront préparer et servir chez vous avec des produits frais et de saison. Vous pourrez enfin profiter de vos invités sans passer votre temps en cuisine, ni à faire les courses, le chef s'occupe de tout.
Tarte aux asperges pour Pâques

Tartelettes printanières de Pâques aux asperges

Étape 2 : Bien décorer la table

Rien ne vaut une table bien décorée pour se mettre dans l'ambiance. Sur le thème du printemps, de la ferme ou bien d'une couleur particulière comme le vert ou le jaune, les choix sont multiples. Si vous avez du mal à trouver une déco originale, voici quelques idées faciles :

  • Pour une ambiance printanière, rien de mieux que de fleurir votre table : Tulipes, Jonquilles ou Iris, vous aurez le choix des couleurs ! Pourquoi ne pas agrémenter votre repas de fleurs comestibles histoire d'associer le beau au bon ?
  • Si vous êtes adeptes du pliage de papier, vous pouvez décorer votre table avec de petits poussins en origamis ou encore plier les serviettes pour en faire des lapins. Vous pourrez en plus faire participer les enfants,
  • Pour une ambiance 100% Pâques, amusez-vous à peindre des œufs et à les disséminer sur la table, en vrac ou dans des petits paniers. Vous pouvez les colorer de toutes les couleurs ou bien créer des petits personnages en leur dessinant des visages amusants. Vos convives ne tarderont pas à jouer avec.

Décoration en œuf pour votre repas de Pâques

Laissez votre imagination vagabonder, en terme de décoration de Pâques tout est permis ! D'autres idées de ce genre sont facilement trouvables sur internet et dans les magazines alors n'hésitez pas à faire dans l'originalité. Rien de mieux qu'un petit atelier de décoration pour passer un bon moment entre amis ou avec vos enfants.

Étape 3 : animer le repas avec un débat lapin de Pâques VS cloches

Petit rappel historique : selon la tradition, c'est en revenant de Rome que les cloches de Pâques laissent tomber les œufs dans les jardins. On dit qu'après la messe du jeudi saint, elles se taisent en signe de respect pour Jésus, mort le lendemain, et ne recommencent à sonner qu'au Gloria de la veillée de Pâques qui célèbre sa résurrection. Le lapin quant à lui est originaire d'Allemagne et la légende raconte qu'une femme qui n'avait pas assez d'argent pour acheter du chocolat à sa famille aurait peint de vrais œufs avant de les cacher dans son jardin. Le lendemain matin, les enfants qui cherchaient les œufs auraient vu un lapin et en aurait déduit que les œufs venaient de lui. Depuis ce jour, ils construisirent un nid tous les ans pour que le lapin vienne y déposer les œufs.

Maintenant que nous avons rappelé les bases, vous pouvez lancer le débat à votre tablée pascale et pour vous soutenir dans ce combat, la brigade aussi s'est lancée dans la battle :

  • Le lapin est mignon, tout doux, amusant, peu bruyant et se déplace en sautillant en déposant gentiment ses œufs dans les jardins. Les cloches, par contre, sont de grosses caisses en métal qui font un bruit d'enfer et vous mitraille des œufs à la figure alors que vous ne faisiez que vous détendre dans votre jardin. Point au lapin !
  • Un lapin c'est quand même tout petit et à moins de porter un sac ou un pantalon, ça n'a pas de poches alors que les cloches sont creuses et surtout elles sont plusieurs donc elles peuvent amener plus de chocolat. Parce-que notre devise est "Toujours plus de chocolat !", point aux cloches !
  • Un lapin, à moins d'être enragé, ça ne pose à priori aucun danger. Mais si une cloche de deux tonnes vous tombe sur la tête (on sait jamais une panne de réacteur, une collision avec un avion, une panne d'essence, c'est vite arrivé) ça doit faire tout drôle... conclusion, les cloches sont dangereuse, point au lapin !

Et le choix de la Brigade est... le lapin de Pâques ! Il est mignon, serviable et ne risque pas de vous envoyer à l’hôpital en cas de pépin. Et vous avez-vous d'autres arguments en faveur de nos deux challengers ? N'hésitez pas à nous en faire part en commentaire.

Partager :

Écriture et gastronomie, quoi de mieux pour créer des articles appétissants ? Pour moi qui aime les deux et qui étudie la communication web, c'est en tout cas un plaisir de les écrire !

COMMENTAIRES

RÉPONDRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *