Chefs à domicile : statut auto-entrepreneur

Chefs à domicile : statut auto-entrepreneur

Si vous voulez devenir (où êtes déjà) chef à domicile et que vous vous demandez quel statut choisir (EURL, SAS, micro-entreprise,...


Si vous voulez devenir (où êtes déjà) chef à domicile et que vous vous demandez quel statut choisir (EURL, SAS, micro-entreprise, ...), vous trouverez surement une réponse à toutes vos questions avec cet article qui défriche le statut d'auto-entrepreneur (aussi appelé micro-entrepreneur).

Pour résumer, le statut d'auto-entrepreneur permet d'exercer une activité professionnelle indépendante tout en bénéficiant d'un régime fiscal et social simplifié (si on ne dépasse pas certaines limites). Découvrons ensemble les étapes à suivre pour adopter ce statut et les limites à ne pas dépasser.

Devenir chef à domicile auto-entrepreneur

Étape 1 : Remplir un formulaire de déclaration de début d'activité permettant de déclarer votre situation au RSI

- en ligne (www.lautoentrepreneur.fr ou www.guichet-entreprises.fr)
ou
- adressé à la chambre de commerce et d'industrie (activités commerciales de service)

Il faut effectuer cette démarche avant le dernier jour du troisième mois suivant le démarrage de votre activité. Votre situation est ainsi déclarée au Régime Social des Indépendants, de la Cipav (retraite) et des services fiscaux si vous avez opté pour le versement fiscal libératoire.
Vous recevrez dès lors votre numéro unique d'identification (Siren à 9 chiffres) envoyé par courrier par l'INSEE.

Étape 2 : Inscription au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés)

Vous devez suite à la réception de votre Siren vous immatriculer au RCS par un dépôt de votre dossier au greffe ou en ligne (sur le même site où vous avez rempli votre formulaire de déclaration de début d'activité).
L’inscription au RCS vous permet notamment de bénéficier du statut protecteur des baux commerciaux si vous louez un local pour votre activité professionnelle.

Étape 3 : Ouverture d'un nouveau compte bancaire.

Vous devez obligatoirement ouvrir un compte bancaire séparé de votre compte personnel pour y enregistrer vos transactions professionnelles.

C'est fait, vous êtes chef à domicile auto-entrepreneur bénéficiant du régime micro-social simplifié ! Vous voilà bien avancé, hein? Ne vous inquiétez pas, je vais vous expliquer ce que ça implique !

Intérêt du statut auto-entrepreneur

Cotisations sociales simplifiées

Ce statut permet un calcul simplifié des cotisations sociales : les cotisations et contributions légalement prélevées sont regroupées en un seul taux forfaitaire global (23.1%), appliqué uniquement sur votre Chiffre d'affaires ou les recettes que vous avez déclaré. Donc vous ne payer des cotisation QUE si vous réaliser un chiffre d'affaires !

Ce taux regroupe ainsi les cotisations et contributions maladie-maternité, retraite, allocations familiales, ...

Vous pouvez aussi, même si vous ne réalisez pas de CA, vous acquitter d'une cotisation minimale afin de continuer à se constituer des droits comme en matière de retraite.

Régime d’imposition simplifié

Les revenus tirés de votre activité d'auto-entrepreneur seront imposables sur une base forfaitaire et non au réel. Pour une activité de prestations de services relevant des bénéfices commerciaux, l'abattement sur le chiffre d'affaires est de 50%. Vous n'aurez donc à payer des impôts soumis à un impôt progressif qu'à hauteur de 50% de votre CA.

Aide aux chômeurs créateurs d'entreprise

Si vous êtes sans emploi, vous pouvez demander à bénéficier de l’aide aux chômeurs ou repreneurs d’une entreprise (ACCRE), ce qui consiste à un allègement des cotisations sociales sur une durée de 36 mois maximum (le quart jusqu'à la fin du troisième trimestre civil suivant le début de votre activité, la moitié les 4 mois suivant puis les trois quart).

Limites à ne pas dépasser

Ces régimes simplifiés sont réservés aux auto-entrepreneurs dont le chiffre d’affaires ou les recettes ne dépassent pas la limite de 32 900 €. Ce seuil est applicable pour une année entière d'activité. Si votre activité débute en cours d'année,  votre chiffre d’affaires doit être proratisé en fonction de la date de création de votre activité.

En cas de dépassement de cette limite l'année (N),  vous pouvez continuer à bénéficier de ces régimes simplifiés pendant cette année (N) et l’année suivante (N+1) à condition que votre chiffre d’affaires ou vos recettes ne dépassent pas 34 900 €.

La troisième année (N+2), vous serez soumis à la TVA. D'ailleurs,  si votre chiffre d’affaires dépasse toujours cette limite, vous ne pourrez plus bénéficier de ces régimes simplifiés et vous devrez déclarer votre cessation d’activité en tant qu’auto-entrepreneur.

C'est terminé ! Vous êtes maintenant un chef à domicile auto-entrepreneur invite1chef.com.

Si vous commencez à vous trouver à l'étroit dans le statut de micro-entrepreneur, il sera alors temps pour vous de changer de statut (SAS, SARL, EURL, ...)

Partager :

COMMENTAIRES

  1. Louis

    14 mars

    Article très intéressant.
    J'ai moi même été auto entrepreneur dans un tout autre domaine il y a une paire d'années.
    Et des informations pertinentes comme celles présentées me manquaient.

    • Raphaël Cazaméa

      2 mai

      Merci Louis.
      Cet article permet en effet d'orienter les personnes qui s'intéressent au statut de micro-enretrepreneur. Après, rien ne vaut une petite visite à une CCI locale pour des informations plus personnalisées ;)

  2. Anne W.

    18 juillet

    Bonjour,

    Je souhaiterais me lancer en tant que professeur de cuisine à domicile (chez le client). Uniquement de la prestation de service. Mais je ne sais pas quelle nature d'activité choisir lors de l'inscription.
    Avez-vous une idée ?

    Merci de votre réponse
    Anne

    • Julien Nguyen

      20 juillet

      Bonjour Anne, le choix de l'auto entreprise est envisageable effectivement. Pour votre activité au domicile des clients, vous devez choisir "Service divers" puis "préparation de repas à domicile". La CCI de votre région vous renseignera sur certains points. Bon lancement à vous et n'hésitez pas à revenir vers le réseau invite1chef lorsque vous vous lancerez ! A bientôt

  3. kyu

    16 janvier

    Bonjour,
    L'inscription au RCS est-il obligatoire si l'on ne compte pas avoir de local ?
    Et si je vous suit bien, on peux commencer une activité durant moins de trois puis lancé les démarches d'inscription ?
    Merci d'avance pour les réponses :)

    • Julien Nguyen

      18 janvier

      Bonjour Kyu,
      Envoyez nous un email à contact[at]invite1chef.com nous nous ferons un plaisir de vous répondre !
      A bientôt !

  4. HILLION

    15 mars

    bonjour, je souhaiterais faire Chef à domicile mais je suis déjà vendeur à domicile pour des robots Culinaires connus, est ce que je peux combiner les 2 avec mon statut actuel ou dois je refaire une demande pour la seconde activité de Chef...car j'ai déjà un numéro Siren. Merci de votre réponse

    • Coralie Antoine

      15 mars

      Bonjour, cela dépend du type d'activité qui est en rapport avec votre n° de Siren. Pour toutes informations complémentaires n'hésitez pas à nous contacter au 09 70 75 99 77. Bonne journée.

  5. Jo

    2 mai

    Je ne comprends pas et ne partage pas le point de vue de ceux qui disent que le statut de micro-entrepreneur est idéal pour exercer comme chef à domicile. Pour cuisiner il faut acheter des produits frais, et si l'on veut faire de la bonne cuisine il faut de bons produits frais, et cela a un coût. Il faut alors savoir que l'on paie l'URSSAF sur le chiffre d'affaires et non pas sur le bénéfice, ce qui est un handicap énorme lorsqu"on achète des produits frais de qualité car on va payer les cotisations sociales et en partie l'impôt sur le revenu sur les produits frais nécessaires à l'exercice de ce métier. Je prend un exemple, une prestation pour un repas de famille facturé 500€ qui nécessite 300€ d'achats de produits frais et 200€ de main d'oeuvre va générer un paiement URSSAF de 22% sur 500€ soit 110€. Il restera donc un bénéfice de 90€ sur lesquels il faudra encore payer l'impôt sur le revenu d'au moins 10% selon le niveau des revenus de l'intéressé, il restera donc un bénéfice d'environ 80€ pour une prestation facturée 500€, et je ne parle pas du coût du déplacement pour les courses et aller-retour chez le client... autant ne rien faire. Le statut de micro-entrepreneur est plutôt adapté à des prestataires de services qui nécessitent peu ou pas de matières premières. Un coiffeur à domicile (qui n'a besoin que de ses ciseaux et de shampoing) qui facture par exemple 500€ dans le mois dont 50€ de produits et 450€ de main d'oeuvre paiera les mêmes cotisations URSSAF de 110€ mais il lui restera un bénéfice de 340€ ... soit environ 300€ après paiement de l'IR. Merci de me corriger si je me trompe.

RÉPONDRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *